Palazzo Vecchio: Florence connaissait alors un âge de grande félicité

Panoramique

  • Langue: italien, anglais
  • Age minimum: à partir de huit ans
  • durée: 1h30
  • numéro minimum de participants: 4, maximum 10 personnes
  • quand: Samedi 10:00; Dimanche 14:30

Florence connaissait alors un âge de grande félicité

Nombreux sont ceux qui connaissent les fresques réalisées par Masolino et Masaccio sur les murs de la Chapelle de Felice Brancacci dans les années vingt du XVème siècle; peut-être moins connu, en revanche, est le lien unissant le cycle des histoires de Saint Pierre avec le contexte urbain de cette période.

En effet, une grande part des scènes sacrées représentées fait référence à des lieux ou des monuments de la Florence du Quattrocento, actualisant ainsi de façon extraordinaire aux yeux des contemporains de Masolino et de Masaccio ces épisodes bibliques. Outre au réalisme et à l’humanité de leurs personnages, le contexte même de la représentation se fait familier: la réalité terrestre devient mesure du sacré. Les collines et les montagnes qui ressemblent tant aux Apennins toscans où se distribuent des maisons isolées, créent le paysage du Tribut de Saint Pierre, alors que les décors au sein desquels prennent vie la Guérison de l’estropié et la Résurrection de Tobie enferment de précieux micro-détails de la vie quotidienne : des vases sur les rebords des fenêtres, du linge étendu, des cages d’oiseaux, de petits singes tenus en laisse sur les corniches, des gamelles sur les gravats, des voisins qui, se penchant à leur fenêtre s’entretiennent avec légèreté…
Ces fresques révèlent ainsi leur caractère documentaire, certainement aussi précieux que celui des sources écrites, et invitent le public d’aujourd’hui à « lire » l’histoire de la Chapelle avec les yeux de ceux qui, à la moitié du XVème siècle, contemplaient les mêmes scènes et les comprenaient comme participantes de leurs propres horizons quotidiens, tant sur le plan urbain que social.

Dans la première partie, au Palazzo Vecchio, sera proposé au public un parcours de lecture des fresques de la Cappella Brancacci à l’aide d’une vidéo: L’occhio di Masaccio. Ce film permettra d’initier une attentive analyse iconographique des différentes scènes en tentant d’en comprendre la valeur documentaire et d’en cueillir les particularités. Les visiteurs seront par la suite guidés pour un bref parcours dans les rues du centre historique de Florence afin d’observer les détails que Masolino et Masaccio ont représenté dans leur œuvre. L’itinéraire se conclura dans le complexe conventuel de Santa Maria del Carmine afin de visiter la Chapelle avec des yeux nouveaux et sans doute désormais en mesure de restituer aux œuvres leurs nombreuses significations artistiques, religieuses et sociales, et par là même de discerner le visage de la Florence du Quattrocento.

Précisions sur les prix

Calendrier

Share this Service