Palais royal de Caserte

Palais royal de Caserte

Visitez la glorieuse Italie du 18e siècle...

Découvrez le Versailles de la Campanie!

Le complexe du Palais de Caserte, Versailles de la région de Campanie, était non seulement la résidence des rois Bourbon du Royaume de Naples et de Sicile, mais contenait aussi une université, des ministères, une bibliothèque publique, la magistrature, un grand théâtre, un séminaire, et une cathédrale. Architecture, vue imprenable, parcs et jardins luxuriants - visitez ce magnifique site du patrimoine mondial de l'UNESCO, près de Naples!

Votre billet vous donne accès aux appartements historiques, à l'exposition «Terrae Motus», ainsi qu'au parc et au jardin anglais.

Les réservations doivent être faites au moins un jour à l'avance.

Horaires d'ouverture:

Appartements: de 8h30 à 19h, dernière admission: 18h30

Exposition: 9h à 18h (visites guidées par un des assistants du musée disponible à toute heure)

Parc et jardin:

  • Janvier, Février, Novembre et Décembre: 8h30 à 14.30
  • Mars: de 8h30 à 16h
  • Avril: de 8h30 à 17h
  • Mai et Septembre: 8h30 à 17h30
  • Juin, Juillet et Août: de 8h30 à 18h
  • Octobre: 8h30 à 16h30
  • Le jardin anglais ferme une heure avant la dernière entrée au parc.

Le complexe du Palais de Caserte est fermé le mardi, le 1er janvier et le 25 décembre.

NOTE IMPORTANTE: L'horaire de visite que vous sélectionnez sur le formulaire de commande est celui préféré par vous. Le musée ou l'attraction confirmeront automatiquement le prochain horaire de visite disponible – cet horaire peut être à tout moment pendant la journée sélectionnée, si l'horaire exacte de votre choix n'est plus disponible.

Groupes ayant 12 ou plus de participants: depuis le décret du ministère de la Culture (Ministero per i Beni e le Attività Culturali, 2007) concernant les groupes de 12 participants ou plus, les dispositifs audioguides soi-disant «chuchoteurs» doivent être utilisés au cours de leurs visites. L'équipement «chuchoteurs» peut être loué à la caisse. Les «chuchoteurs» coûtent 1,80 € par personne, payable en début de location (1,20 € par membre du groupe de l'école, les guides touristiques de la Campanie obtiennent les dispositifs «chuchoteurs» gratuitement. Pas d'autres réductions disponibles).

CONDITIONS D'ANNULATION: Une fois qu'un code de confirmation a été attribué à la réservation, nous vous rembourserons le coût des billets non utilisés, moins les frais de service (frais de réservation et frais en ligne) jusqu'à 2 jours avant la visite.

Aucun remboursement pour annulation moins de 48 heures avant la visite, et au cas où le client ne se présenterait pas au départ de la visite.

Gagnez du temps en passant votre commande: Mettez tous les billets pour les musées et d'autres services que vous voulez dans votre panier virtuel, puis remplissez le formulaire et envoyez votre demande.

Veuillez noter: Immédiatement après avoir soumis votre commande, vous recevrez un e-mail/courrier électronique de confirmation de commande plus un second e-mail de confirmation de votre paiement réussi. Un email de confirmation avec les liens vers les pièces justificatives sera envoyé le jour ouvrable suivant le jour de votre commande (lundi après-midi pour les commandes passées le vendredi et le week-end). Nous vous prions de bien vouloir vous assurez que votre filtre anti-spam ne bloque pas les e-mails/courriers électroniques automatiques provenants de [email protected]

La classe dirigeante de l'Europe du XVIIIe siècle formait une sorte de «nation» menant une vie séparée du reste de de la population au-delà des frontières nationales (qui d'ailleurs étaient à l'époque encore bien agitées). De Paris à Saint-Pétersbourg, de Berlin à Naples, le français était la langue universelle de l'aristocratie et des classes intellectuelles. La réception favorable de la philosophie des Lumières, ainsi que la culture des arts et de la présence généralisée de francs-maçons dans l'ensemble du continent européen étaient des signes de cette «nation». Beaucoup de palais construits dans cette période - symboles de patronage royal et de splendeur - survécurent aux révolutions ultérieures, aux guerres et à la négligence, et sont donc la preuve la plus tangible de cette époque.

Après la mort de l'empereur Charles VI une nouvelle guerre éclata, et Charles VII de Naples se trouva dans la nécessité de construire une nouvelle capitale à distance assez grande de la mer pour être en sécurité, et en même temps pas trop loin de Naples. L'endroit le plus adapté pour le projet semblait être au pied des montagnes Tifatini. Les terres étaient en possession du comte de Caserte, adversaire convaincu des Bourbons. Les opinions divergent sur la cession des terres - peut-être ont-elles été achetées, peut-être ont-elles été saisiees.

Le modèle pour le Palais de Caserte créé par l'architecte Luigi Vanvitelli fut inspiré par Versailles, où Charles VII avait passé du temps en tant qu'invité de la cour française. En plus des locaux d'habitation pour la famille royale, le plan de Vanvitelli incluait également une université, les ministères, une bibliothèque publique, la magistrature, un grand théâtre, un séminaire, et une cathédrale. Après avoir reçu l'approbation du pape Benoît XIV, Charles VII confia le projet à Vanvitelli, l'architecte de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Vanvitelli présenta ses plans pour le Palais de Caserte en seize gravures. En plus des nombreux aspects du palais déjà mentionnés, ils inclurent également des plans pour la nouvelle capitale qui serait construite à côté du palais. L'épine dorsale du projet était formée par le Gran Viale, une grande avenue qui devait relier Naples à la grande chute d'eau qui jaillit des collines de Briano. L’allée entre la nouvelle capitale et la lointaine métropole (distante de 40 km) devait être longée de ruisseaux dérivé de l'aqueduc carolingien - mais elle ne fut jamais réalisée.

La colline de San Leucio se situe au nord-est du Palais de Caserte. Le château de Belvédère de San Leucio, d'où la vue s'étend jusqu'à la mer, figurait déjà dans l'inventaire de l'actif de la princesse Anne Acquaviva en 1635. Il s'agit d'un véritable château, avec des fresques, du marbre, des arcades, et avec des loggias ornées de laurier et d'agrumes. Les jardins et les bois, la terre environnante et les vignobles voisins comprennent également des zones de chasse.

Le roi Charles VII spécifia en effet qu'une partie du domaine soit réservée à la chasse au sanglier, mais c'est son successeur, Ferdinand IV, qui décida le sort de l'endroit où il avait passé son enfance. Il ajouta plus de terres et ordonna la construction d'une petite maison qui devait fournir les chasseurs d'un lieu de paix - la Vaccheria. Un atelier de sériciculture fut établi plus tard dans ce bâtiment, avec des artisans spécialement amenés de la région du Piémont en Italie du Nord. La mort de l'héritier du trône Charles Titus ici incita la famille royale à l'abandon du bâtiment, et à transférer l'activité et les artisans au château de Belvédère.

Le «projet Collecini» - nommée d’après l'architecte qui avait travaillé avec Vanvitelli à la construction du palais royal - avait pour but de construire une véritable ville industrielle: «Ferdinandopoli». Ferdinandopoli devait être composé d'usines, de terres arables exploitées de façon intensive, et d'hébergement pour les travailleurs dont la vie se déroulerait autour de la grande place de la Soie au centre. Mais l'occupation française plongea le projet ambitieux dans l'attente, et San Leucio n'est pas devenue une ville industrielle moderne. Des plans originaux, seuls quelques aspects ont été accomplis - l'hébergement (l'un des premiers exemples de maisons mitoyennes), la maison de San Silvestro, la Vaccheria, et le système de réseau routier.

Le domaine Carditello prend ses origines de la décision du roi Charles d'établir un haras dans le fief du comte d'Acerra. Ce fut seulement pendant le règne de son fils Ferdinand en 1787 que l'architecte Collecini fut chargé de concevoir le bâtiment. Carditello devait remplir une double fonction - comme pavillon royal de chasse, et comme domaine agricole. Dans l'esprit de Ferdinand, Carditello servait à démontrer son soutien aux anciennes méthodes de l'agriculture, tandis que San Leucio représentait le nouveau modèle industriel basé sur les Lumières, développé pour le bénéfice du peuple.

Billets pleins tarif

Réductions:

  • Jeunes adultes entre 18 et 25 ans
  • Enseignants titulaires de l'Union européenne

Entrée gratuite:

  • Citoyens de l'UE de moins de 18 et plus de 65 ans. Les enfants de moins de 12 ans doivent être accompagnés par un adulte.
  • Guide touristique de service avec une licence valide délivrée par les autorités.
  • Interprètes accompagnant un guide, avec une licence valide délivrée par les autorités.
  • Employés du ministère italien de la culture (Ministero per i Beni e Culturels Ambientali).
  • Membre du Conseil international des musées (ICOM).
  • Écoles italiennes et européennes, guidées par leurs professeurs, sur réservation, et à l'heure indiquée par le musée.
  • Professeurs d'université et étudiants des disciplines suivantes: architecture, préservation du patrimoine culturel, sciences de l'éducation et de la littérature ou des cours historiques et archéologiques des universités italiennes et des académies des beaux-arts.

ATTENTION:l'admission peut être refusée sans présentation du bon de confirmation («voucher») ou billet imprimé. Une copie du bon de commande ou l'email de confirmation imprimée ne donnent aucun droit d'admission. Il n'y a aucune exception à cette règle.
Organisation Technique CIVITA Mu.S.e A. Srl Provided by CIVITA Mu.S.e A. Srl
Zone archéologique de Pompéi
napoli
À partir de € 4.70
Musée Capodimonte
napoli
À partir de € 3.09
Château Sant'Elmo
napoli
À partir de € 4.00
Réserver
À partir de 4.00€
Musée National Archéologique de Naples
napoli
À partir de € 4.00
Palais-Royal de Naples
napoli
À partir de € 1.65