Visite guidée privée: l'ancien Ghetto juif

Votre guide expert vous présentera divers sites qui reflètent la riche histoire de la communauté juive de Rome.

Panoramique

Découvrez l'histoire de l'ancien ghetto juif de Rome. Suivez votre guide privé le long d'un itinéraire qui explore la région de l'île Tibérine au Portique d'Octavie, de la Piazza Campitelli et la Piazza Margana à la Crypte Balbi, pour se conclure par la Piazza delle Cinque Scole et au Monte de' Cenci.

Tout au long de votre visite privée, vous serez guidé par un expert en histoire, histoire de l’art, archéologie ou architecture, qui vous fera découvrir ce quartier historique.

 

> Visite en français ou en anglais, allemand, espagnol, portugais - avec de nombreuses autres langues disponibles sur demande

> Rendezvous pour le départ de l’excursion: point de rencontre sur l’île Tibérine.

> Durée: 2 heures

> Visite guidée disponible du mardi au dimanche de 9h00-17h00, a chaque heure pleine.

> La visite doit être réservée au moins 2 semaines à l'avance

Les billets d'entrée pour le Crypta Balbi ne sont pas inclus; vous pouvez les réserver ici.

Itinéraire

Le ghetto juif de Rome fut créé pendant l'été de 1555, à la suite d'un décret Papal. Le décret forçait la communauté juive romaine – qui à l'époque comptait environ 2 000 personnes – de vivre dans le ghetto. Le ghetto était situé proche du Tibre, dans une zone fréquemment inondée, près de l'île Tibérine. Aujourd'hui, cette partie de Rome riche en histoire se trouve entre la Via del Portico d'Ottavia, le Lungotevere dei Cenci, la Via del Progresso et la Via di Santa Maria del Pianto près du Tibre et près du théâtre de Marcellus.

Outre le fait de forcer la population juive romaine à vivre dans un espace limité, le décret papal imposa également une série d'autres restrictions: les membres de la communauté juive n'étaient pas autorisés à posséder des biens, ni de pratiquer la médecine sur des patients chrétiens, et un sermon catholique faisait obligatoirement partie du shabbat juif. Toutefois, certaines parties de la communauté juive se félicitèrent de la construction du ghetto, dans l'espoir de trouver protection contre l'antisémitisme et l'assimilation.

Le ghetto avait initialement deux portes, une troisième fut ajoutée au XVIe siècle, et, vu que la population du ghetto augmentait, le nombre de portes du ghetto arriva jusqu’à huit. Les portes étaient ouvertes à l'aube et fermées tous les soirs, une heure après le coucher du soleil entre novembre et Pâques, et deux heures après le coucher du soleil pendant le reste de l'année.

Votre visite guidée de la zone de l'ancien ghetto romain comprendra divers sites qui reflètent l'histoire de la communauté juive de Rome, tout en illustrant aussi le fait que l'histoire de Rome ne peut être considérée ni depuis un seul point de vue, ni à partir d’un seul moment historique.

 

L'île Tibérine

L'île Tibérine est reliée au reste de la ville par deux ponts : le premier est le pont Cestio construit en 46 av. J.-C. par Lucio Sestio et reconstruit au XIXe siècle en utilisant les matériaux d'origine antique. Le second est le pont Fabricio, également connu sous le nom de «pont des quatre têtes» en raison de la statue d'Hermès avec quatre têtes fixé à l'extrémité. Construit par Lucio Fabricio en 62 av. J.-C., le pont était connu comme le «pont des Juifs» pendant le Moyen Âge, car il conduisait au ghetto de Rome.

 

Portique d'Octavie

Au cours des années, le ghetto fut bientôt identifié avec le Portique d'Octavie, bien que ce dernier remonte au 2ème siècle avant JC. Le portique fut construit par l'empereur Auguste en honneur de sa sœur, Octavie. Foyer culturel de la Rome antique, la zone abrite un grand nombre de magnifiques statues. Parmi celles-ci, le célèbre sculpteur Lysippe moula en bronze 34 statues équestres d'Alexandre et de ses généraux. La première statue d'une femme publiquement exposée se trouve également ici – la statue en bronze de Cornelia, mère des Gracques.

Après le Xe siècle, le portique et le théâtre de Marcellus devinrent des centres de commerce et d’artisanat. Beaucoup d’entre eux étaient gérés par des Juifs qui quittaient le quartier de Trastevere progressivement appauvri au cours du Moyen Âge. Ici, dans la zone du Portique d'Octavie, les Juifs étaient protégés par des puissantes familles romaines, les Mattei, les Cenci et les Pierleoni.

Un des événements plus amer de l'histoire récente a eu lieu dans le ghetto romain : dans la nuit du 16 octobre 1943, les nazis organisèrent une rafle et déportèrent 1000 hommes, femmes et enfants. Seuls 16 de ces personnes ont survécu aux camps de concentration.

 

Piazza Campitelli

Jusqu'en 1871, cette place était appelée Piazza di Santa Maria in Campitelli, tirant son nom de l'église homonyme. Avant cela, elle s'appelait Piazza Capizucchi, d’après le palais que cette famille romaine avait ici. L'église fut reconstruite par le pape Alexandre VII en célébration de la survie de la ville à la peste de 1659, sur les ruines d'une ancienne église, consacrée en 1217. Vous découvrirez trois des palais de la Piazza Campitelli – le Palazzo Cavaletti, le Palazzo Albertoni Spinola et le Palazzo Capizucchi.

 

Piazza Margana

Le complexe de bâtiments construits autour des ruines d'une tour fut développé entre le XIVe et le XVIe siècles et appartenait à la puissante famille Margani. Les origines de cette noble famille romaine remontent au XIIe siècle.

 

Crypte Balbi

La Crypte Balbi était à l'origine une grande cour annexée au théâtre que Lucio Cornelio Balbo construit pour Auguste à la fin du premier siècle de notre ère. L’exposition qui s’y trouve illustre l'évolution de la société romaine et du paysage urbain de l'antiquité à l'époque moderne. Vingt années de fouilles et de recherche ont révélé une série de transformations et diverses utilisations de la structure.

Y sont exposés des articles récupérés lors de fouilles sur le site, tels que des objets et des outils en céramique, ainsi que des articles appartenant au Musée Romain National. Certains objets trouvés sur le site de fouilles près du théâtre ont été que récemment rendus publics.

Il est également possible de visiter les souterrains où l'on peut voir la crypte et les couches historiques de la structure du bâtiment.

 

Piazza Mattei et la cour du Palazzo Mattei-Caetani

L'un des points d'accès au ghetto se trouvait à la fin de la Via della Reginella. Cette rue est typique pour le quartier et se termine par la Piazza Mattei, nommé d'après une importante famille du Moyen Âge. Les Mattei contrôlaient l'île Tibérine, et avaient donc l'hégémonie sur l’entière rive gauche. Cette famille fit usage du site et des matériaux du théâtre de Balbus pour construire le premier d'une série de bâtiments, connus dans le milieu du XVIe siècle sous le nom d'isola Mattei.

Des bâtiments tels que ceux-ci indiquaient une grande puissance économique découlant des échanges et du commerce. Pour la construction de ces bâtiments, la famille Mattei se servit de l'expérience et des capacités de la population juive et, en retour, leur offrit toute protection dont ils avaient besoin. La fontaine située au centre de la place est parmi les plus élégantes de Rome – la Fontana delle Tartarughe, la fontaine des tortues. La fontaine elle-même fut conçue par Giacomo della Porta, à la fin du XVIe siècle, mais ce fut le Bernin qui ajouta les charmantes tortues en 1658.

 

Piazza delle Cinque Scole

Le nom derive du petit palais (palazzetto) delle cinque scale (cinq escaliers = cinque scale et cinque scole = cinq synagogues), qui se trouvait ici et disparut pendant la reconstruction. À l'époque du ghetto, la loi interdisait d'avoir plus d'une synagogue, peu importe le nombre de personnes et leurs origines diverses. La communauté juive contourna cette difficulté en créant plusieurs lieux de culte à l'intérieur d'un seul palais, pour les différents groupes (provenant de Catalogne, Aragon, Sicile et autres).

 

Monte de’ Cenci

Le mont de’ Cenci est une petite colline artificielle provenant des ruines du théâtre de Cornelius Balbus. Les Crescenzi, puis le Cenci y construisirent leurs forteresses. Le côté donnant sur la Piazza delle Cinque Scole avec la chapelle de San Tommaso fut construit en 1575, tandis que la partie donnant sur ce qui est aujourd'hui la Via Arenula montre quelques ajouts du XVIIIe siècle.

à savoir avant de réserver

VEUILLEZ NOTER: Immédiatement après avoir soumis votre réservation, vous recevrez deux e-mails. Le premier contient la confirmation de réservation (vous recevrez celui-ci immédiatement après avoir fait votre réservation), le second mail confirme que le paiement soit réussi. Afin de recevoir ces deux e-mails, assurez-vous s'il vous plaît d’entrer votre adresse e-mail correctement et vérifiez que vos filtres antispam ou antivirus ne bloquent pas les e-mails de notre adresse [email protected] Une attention particulière est requise de la part des utilisateurs d'AOL, Comcast et sbcglobal.net.

NOTE IMPORTANTE: Le musée ou l'attraction confirmeront automatiquement le prochain horaire de visite disponible – cet horaire peut être à tout moment pendant la journée sélectionnée, si l'horaire exact de votre choix n'est plus disponible.

conditions d'annulation

Pas de frais pour les annulations communiquées par écrit jusqu'à 8 jours ouvrables avant la date de la visite réservée.

Pour les annulations entre huit (8) et deux (2) jours avant la réservation, 10% du montant devra être payé.

Pour les annulations à deux (2) jours ou moins avant la date, le paiement de la totalité du montant sera dû et aucun remboursement ne sera accordé.

Aucun remboursement ne sera accordé à tout client qui n'est pas sur le lieu de début à l'heure fixée; de même, aucun remboursement ne sera accordé aux clients qui perdent contact avec le guide ou qui ne terminent pas l'excursion.

Précisions sur les prix

Calendrier

Share this Service