Musée de la cathédrale de Sienne (Museo dell'Opera)

l'un des plus anciens musées privées établis en Italie, le Musée de l'Opera de Sienne, le musée de la cathédrale de Sienne !

Panoramique

Fondée en 1869, le Museo dell'Opera (le Musée de la cathédrale de Sienne) occupe des salles dérivées de la fermeture des trois premières travées de la nef droite du soi-disant «Duomo Nuovo», dont la construction commença en 1339 et fut interrompue après la peste noire de 1348. Le Musée a été créé pour fournir un lieu de caractère pour exposer des œuvres d'art de la cathédrale et pour recueillir des livres de cantiques, du mobilier et des œuvres de grande valeur retirées de leur emplacement d'origine au cours des siècles.

RENSEIGNEMENTS pour les visiteurs à mobilité réduite et handicap: le musée possède une rampe d'accès et un ascenseur.

à savoir avant de réserver

VEUILLEZ NOTER: Immédiatement après avoir soumis votre réservation, vous recevrez deux e-mails. Le premier contient la confirmation de réservation (vous recevrez celui-ci immédiatement après avoir fait votre réservation), le second mail confirme que le paiement soit réussi. Afin de recevoir ces deux e-mails, assurez-vous s'il vous plaît d’entrer votre adresse e-mail correctement et vérifiez que vos filtres antispam ou antivirus ne bloquent pas les e-mails de notre adresse [email protected] Une attention particulière est requise de la part des utilisateurs d'AOL, Comcast et sbcglobal.net.

NOTE IMPORTANTE: Le musée ou l'attraction confirmeront automatiquement le prochain horaire de visite disponible – cet horaire peut être à tout moment pendant la journée sélectionnée, si l'horaire exact de votre choix n'est plus disponible.

CONDITIONS D'ANNULATION

Une fois qu'un code de confirmation a été attribué à votre réservation, et au cas ou vous ne vous présenterez pas, nous pouvons rembourser le coût des billets non utilisés moins les frais de service (frais de réservation et frais de réservation en ligne).

Horaires d'ouverture:

Du 1er mars au 2 novembre: 10 h 30 à 19 h 00, jours fériés de 13 h 30 à 18 h 00

Du 3 novembre au 28 février: 10 h 30 à 17 h 30, jours fériés de 13 h 30 à 17 h 30

La billetterie ferme 30 minutes avant la fermeture.

 

Les réservations doivent être faites au moins un (1) jour à l'avance.

Prix

Billets plein tarif uniquement – aucune réduction ou gratuité.

Museo dell'Opera de Sienne

L'itinéraire qui se déroule dans le complexe du Musée de la cathédrale vous mènera dans la nef droite du soi-disant «Duomo Nuovo» (nouvelle cathédrale), au siège du Museo dell'Opera.

Fondée en 1869, le Musée dell'Opera (le Musée de la cathédrale de Sienne) occupe des salles dérivées de la fermeture des trois premières travées de la nef droite du soi-disant «Duomo Nuovo», dont la construction commença en 1339 et fut interrompue après la peste noire de 1348. Le Musée a été créé pour fournir un lieu de caractère pour des œuvres d'art de la cathédrale et pour recueillir des livres de cantiques, du mobilier et des œuvres de grande valeur retirées de leur emplacement d'origine au cours des siècles.

Les salles du rez-de-chaussée contiennent l’importante collection de sculpture siennoise du XIVe siècle provenant de la façade de la cathédrale, le premier projet signé par Giovanni Pisano, maître d’œuvre à l'époque (1285-1297). Les extraordinaires statues de marbre représentant Sibylles, prophètes et philosophes de l'antiquité, expriment la nouvelle manière de l’artiste d’aborder la sculpture. Celles-ci sont animées par un dynamisme et un vérisme gothique tout en emanant une rare intensité spirituelle. Deux belles louves qui reposaient initialement sur les colonnes du portique de la cathédrale se trouvent derrière la grande rampe qui divise la salle. Celle de gauche est attribuée à l'école de Giovanni Pisano, tandis que celle sur la droite, beaucoup plus récente, est attribuée aux artisans siennois actifs pendant la seconde moitié du XVIIe siècle. Cette salle présente aussi deux œuvres importantes d'artistes du XVe siècle – un bas-relief de la chapelle de Saint Sebastien dans le duomo, représentant la «Madone et l’enfant en majesté et Cardinal Casini» par Jacopo della Quercia (1437-1438) et le célèbre tondo de Donatello représentant la Vierge et l'enfant (Madonna del Perdono, environ 1458), exécuté pour la porte ancienne Porta del Perdono (porte du pardon) sur le côté droit de la cathédrale.

À l'extrémité de la salle, vous verrez le vitrail grandiose exécuté par Duccio di Buoninsegna pour l'oculus (fenêtre circulaire) de l'abside de la cathédrale de Sienne. Comme en témoignent plusieurs documents d'archives, le vitrail fut exécuté entre 1287 et 1288 et représente une rarité parmi le verre fabriqué au Moyen Âge. La technique utilisée dans la création de l’œuvre de Duccio est extraordinaire: la fenêtre est composée de quatorze grands panneaux de plus haute qualité de verre de nombreuses couleurs allant du bleu saphir au rouge ruby, du jaune doré au vert émeraude. Les scènes du bandeau supérieur ont leur source littéraire dans le texte apocryphe de Pseudo-Melito et présentent trois histoires de la Vierge – l’enterrement, l’Assomption et le couronnement. Les évangélistes cependant sont représentés assis dans les triangles, tandis que les quatre Saints patrons de Sienne – Bartholomé, Ansanus, Crescentius, et Savinus – apparaissent dans les parties latérales.

Dans une pièce climatisée au rez-de-chaussée du Musée, vous trouverez le magnifique retable de la maestà de Duccio di Buoninsegna, le vrai opus magnum de la collection entière et un chef-d'oeuvre absolu du début du XIVe siècle la peinture italienne. Cette peinture, exécutée par le maitre entre 1308 et 1311, avait deux côtés peint et s'avère être une des plus grandes entreprises artistiques de tous les temps, étant donné que plus de quarante personnages sont représentés sur la face avant et presque quatre-vingts dans les histoires sur le dos du retable, sur les prédelles (panneaux de base) et les couronnes. Le devant représente la Vierge en majesté, les Saints et les anges, tandis que l’arrière est divisé en vingt-six scènes de la Passion du Christ. Cette même salle accueille également la peinture que Pietro Lorenzetti exécuta pour l'autel de San Savino dans la cathédrale, représentant la nativité de la Vierge (1342).

La petite pièce attenante à la salle de la maestà abrite une collection riche et prestigieuse de sculpture en bois et enluminés. Tout à fait précieuses sont les statues des pleureuses que Domenico di Niccolò dei Cori créa entre 1414 et 1415 et la série avec la «Vierge et les Saints» exécutée par Jacopo della Quercia entre 1415 et 1420. Les vitrines contiennent plusieurs des nombreux manuscrits anciens de la cathédrale, illuminée par des artistes tels que Lippo Vanni, Sano di Pietro et Benvenuto di Giovanni.

En continuant le long de votre itinéraire, vous arriverez à la salle du Trésor, qui expose plus de deux cents objets liés à la liturgie catholique. La section consacrée aux calices est intéressante, alors qu'une section absolument magnifique est consacrée à l'émaillerie exécutée par Goro di ser Neroccio au XVe siècle, ainsi que celle des reliquaires. Le reliquaire de Saint Galganus mérite une attention particulière, car c'est une des œuvres plus importantes de l'orfèvrerie siennoise, daté vers la fin du XIIIe siècle. Une autre pièce spéciale est le reliquaire du bras de Saint Jean Baptiste, qui Pie II commanda à Francesco d'Antonio en 1466, après avoir reçu le don de la relique par Saint Thomas Palaiologos. D'une rare beauté, le service liturgique de la chapelle de la Madonna del Voto dans la cathédrale de Sienne - composé de cristal de roche et monté sur base en argent, ornée d'émaux translucides. Créé vers le milieu du XVIIe siècle sur ordre du pape Alexandre VII Chigi, ces objets constituent un chef-d'œuvre de l'art de l'orfèvrerie pour le raffinement extrême de l'intaglio et des décorations, ainsi que pour la perfection de la technique utilisée dans leur fabrication. Également lié au pape Chigi est la splendide Rose d'or, dessinée par Gian Lorenzo Bernin, dont Alexandre VII fit don à la cathédrale de Sienne en 1658.

Les trois salles à l'étage supérieur abritent principalement la riche collection de peintures sur bois et toile de sujets sacrés, provenant de la cathédrale et datées entre les XIIIe et XIXe siècles.

La première salle contient surtout des peintures sur bois avec fond d'or. Vous trouverez la «Madone des grands yeux», un des tableaux plus anciens de l'école siennoise, peint par le maître de la Tressa a la fin du XIIIe siècle. Avant la bataille de Monteaperti (le 4 septembre, 1260), le peuple de Sienne se rassembla devant ce tableau pour confier la ville à la Vierge. Également digne d'attention est le grand polyptyque de Gregorio di Cecco, représentant la «Madonna de l'humilité» (1423), provenant de l'autel de la Visitation dans la cathédrale, et les deux grands tableaux des sermons de Saint Bernardin, exécuté par Sano di Pietro dans les années 1440. La chambre est encore embellie par deux sculptures en bois peint d'une intensité extraordinaire: le crucifix (1280) de Giovanni Pisano, considéré parmi les réalisations les plus touchantes et dramatiques de l'artiste et la «Déploration du Christ»(1421) par Alberto di Betto.

La seconde salle, dite la salle Alfieri, héberge des œuvres qui représentent différentes époques et stiles. Le mur de gauche présente les beaux retables de Matteo di Giovanni: la «Vierge en majesté avec Saint Antoine et Saint Bernardin» (1460) qui provient du baptistère, tandis que la «Vierge en majesté avec quatre Saints et anges» (1480) provient de l'autel Celsi dans la cathédrale. Les œuvres plus originaux dans la salle comprennent la peinture de «Saint-Paul en majesté par Domenico Beccafumi (daté 1516), accompagnés par l'élégante paire d’œuvres en terre cuite polychrome, représentant «l'Ange annonciateur» et «l'Annonciation» qu'il exécuta vers 1545. Tout à fait remarquables sont les deux peintures sur toile de Luca Giordano - «Christ devant Pilate» et la «Déposition de la Croix» - qui furent échangés contre la célèbre «Annonciation» de Simone Martini qui se trouvait à l'origine sur l'autel de Saint Ansanus dans la cathédrale de Sienne et aujourd'hui sont installées dans la galerie des Offices de Florence. Au milieu de la pièce, un «vexillum», une bannière de procession que la société laïque des Jeunes Saint-Jean et Saint Januarius commanda à Rutilio Manetti et Francesco Rustici entre 1616 et 1622. Les peintures représentent respectivement la prédication de Saint Jean-Baptiste et le baptême du Christ.

La production artistique du XIXe siècle, accueilli dans la salle des tapisseries, dont les murs sont entièrement recouverts avec des tapisseries murales datant du XVIIe siècle, est illustrée par des dessins volumineux pour les mosaïques sur les clochers de la façade de la cathédrale, exécutée en 1878 par les peintres Luigi Mussini et Alessandro Franchi. Les vitrines le long des murs contiennent une importante collection de textiles de la cathédrale, tandis que celle au milieu de la pièce contient la précieuse chasuble en jaspe de Lucca, datant du XIe et XIIIe siècles.

À partir de 1996, l'église de San Niccolò in Sasso fut annexée au Musée de l'opéra. Cette église est l'un des exemples plus caractéristiques du style Baroque siennois et a été le lieu de culte pour les religieuses de du couvent voisin de Monna Agnese. Sur les autels de l'église sont des peintures de la première moitié du XVIIe siècle par des artistes tels que Francesco Vanni, Rutilio Manetti, Astolfo Petrazzi, Raffaello Vanni et Niccolò Tornioli. La voûte est ornée d'un cycle de fresques, daté de 1642, illustrant des épisodes de la vie de la Vierge par Giovan Battista Giustamminani, connu sous le nom «Francesino».

Précisions sur les prix

Calendrier

Lire plus

Share this Service